Quelles différences il y a entre école de commerce et école de management ?

Il existe différentes dénominations pour désigner les établissements d’enseignement supérieur axés sur les affaires, tels que les écoles de commerce, les écoles de management ou les business schools. Au fil du temps, ces écoles ont adapté leurs programmes en intégrant davantage de cours de management, en proposant des parcours hybrides et en offrant des opportunités internationales.

Du passage d’une école de commerce à une école de management

Les écoles de commerce s’adaptent aux changements professionnels en ajustant leurs programmes. Elles mettent désormais l’accent sur la formation de managers et de professionnels à responsabilités, au lieu de se concentrer uniquement sur la formation de commerciaux hautement qualifiés. De là se crée l’ecole de management

Lire également : La réalité Virtuelle va-t-elle dominer et transformer le monde du travail ?

Les étudiants en école de commerce, qu’ils soient entrés directement après le baccalauréat ou en admission parallèle, suivent des cours de gestion fondamentaux au cours des premières années. Même les étudiants en admission parallèle bénéficient d’une remise à niveau en management.

Après deux années de spécialisation dans le programme Grande École, environ 85 % des diplômés trouvent un emploi, dont une grande partie occupe des postes de gestion et de responsabilité.

Lire également : Quelques idées pour augmenter ses revenus en tant que freelance

L’école de management : l’hybridation des parcours

Les écoles de management offrent des parcours hybrides adaptés à chaque étudiant. Dès la première année, ils peuvent choisir un cursus en anglais ou en français, avec la possibilité d’ajouter une troisième langue vivante. 

 

En 3e année, ils peuvent sélectionner un parcours international, avec de nombreux partenaires universitaires à travers le monde. Les étudiants entrepreneurs se concentrent sur la création d’entreprise en France, tandis que ceux qui visent une carrière à l’étranger passent une année dans une université partenaire avec la possibilité d’obtenir un double diplôme. Les étudiants en 3e année bénéficient d’une remise à niveau en management, suivie d’un semestre à l’international. 

Dans le cycle de master (4e et 5e année), les étudiants se spécialisent dans divers domaines tels que la finance, le marketing, les ressources humaines, le digital, l’entrepreneuriat, la comptabilité, etc. Les écoles de management couvrent ainsi tous les départements des entreprises.

Quelle distinction existe-t-il aujourd’hui entre une école de commerce, une école de management ou une business school ?

Distinguer clairement ces trois termes n’est pas facile, car ils sont utilisés par différentes écoles. Les business schools peuvent offrir des programmes mettant davantage l’accent sur l’international :

  • Etudiants étrangers
  • Partenariats universitaires
  • Cursus en anglais, etc.

Le terme est de plus en plus utilisé par les écoles françaises, influencées par les écoles américaines. Les écoles de management se concentrent sur la formation des futurs managers et des postes de direction dans les entreprises. Les étudiants bénéficient de parcours hybrides avec de multiples options tout au long de leur scolarité.

En revanche, les écoles de commerce parisiennes suivent un modèle plus traditionnel. Les étudiants sont formés pour devenir des commerciaux ou des experts dans des domaines spécifiques. L’enseignement du management et l’hybridation des compétences sont moins poussés que dans les écoles de management.

La plupart des écoles, qu’elles soient appelées business school, école de commerce ou école de management, ont un statut privé ou sont sous contrat avec l’État. En raison de la qualité de l’enseignement, de l’excellence académique et des infrastructures offertes, les frais de scolarité des écoles de management dépassent généralement les 9 000 euros par an.